Vieillir dans la dignité – Précarité accrue des femmes en Belgique

Vieillir dans la dignité – Précarité accrue des femmes en Belgique

L’hebdomadaire des médias Catholiques Belges francophones, Dimanche, nous fait part d’un problème de société de plus en plus courant et signe de temps de crise et d’inégalité de traitement entre les hommes et les femmes.

L’article Pouvoir vieillir dans la dignité du numéro 41 de la revue Dimanche évoque la difficulté des seniors à joindre les deux bouts. L’espérance de vie est croissante et ma santé des seniors s’améliore. Cependant, la pauvreté financière et la pauvreté relationnelle sont au rendez-vous, nous dit l’article.

20% des pensionnés belges vivraient en dessous du seuil de pauvreté ce qui signifierait qu’une personne sur cinq de plus de 65 ans disposerait de 1000€ par mois.

De même, la pauvreté relationnelle rend le grand âge bien triste: 12% des hommes et 10% des femmes ont moins d’un contact par semaine, dit Renato Pinto d’Action Vivre Ensemble, ASBL proposant des innovations pour le vivre ensemble avec les personnes âgées.

Là où cela se corse, c’est quand il s’agit de dissocier les revenus des hommes et des femmes : en effet, nous dit l’article, les femmes belges représentent les 2/3 des bénéficiaires de la garantie de revenus des personnes âgées soit 1011€ par mois.

Cette surreprésentation des femmes parmi les pauvres s’explique par deux éléments, nous dit l’article:

  1. Espérance de vie plus longue
  2. Carrières professionnelles plus courtes donc pensions (retraites) plus faibles

Beaucoup de ces femmes on arrêté de travailler durant quelques années pour élever leurs enfants et les femmes travaillent pour 80% d’entre elles à temps partiel.

La Woman Attitude s’insurge contre ces inégalités et propose :

  • Rétribution du travail non-marchand dit « invisible » en particulier celui des femmes au foyer
  • Prise en compte de ce travail non marchand dans le PIB (Produit Intérieur Brut)  pour une reconnaissance de l’apport au bien-être social procuré par le soin et l’attention apportés aux enfants et aux personnes âgées
  • Revalorisation des pensions prenant en compte les années passées au soin des enfants et des personnes âgées

 « On reconnaît le degré de civilisation d’une société à la place qu’elle accorde à ses personnes âgées »

Simone de Beauvoir dans La Vieillesse


 

 

Réagir à cet article