Nouvelle stratégie Gender Equality après 2015- Parlement Européen

Nouvelle stratégie Gender Equality après 2015- Parlement Européen

Woman Attitude vous propose un rapide résumé du passionnant Workshop proposé par la commission FEMM ce jour au Parlement Européen. Nous n’avons pu assisté à certaines présentations malheureusement et celles-ci ne sont pas disponibles en podcast. Pardonnez-nous le texte type notes prises à la volée.

Programme de l’atelier


Economic independence and the position of Women on the labour market of the European Union

Marcella Corsi, Professeur d’Economie, Université Sapienza de Rome, Italie

Les écarts de salaires sont moindres dans les secteurs où les syndicats sont très présents: le secteur public où des quotas sont en place et où les écarts genrés sont quasi nuls le prouve.

On constate un écart de salaires et écart des retraites genrés: les femmes vivent plus longtemps et plus mal que les hommes.

le FMI le reconnaît: is nous n’investissons pas dans les éléments de Genre, nous verrons notre croissance impactée. Dans le cadre du Pacte d’investissement social de l’Europe, nous attendons les effets réels de la présidence irlandaise en la matière.

Nous aimerions un Pink Deal à l’instar du New deal.

Pour cela, quelques propositions:

  • investir dans les structures sociales, permettant aux femmes d’investir
  • permettre la garde des enfants , écoles maternelles
  • politiques fiscales favorables pour éviter les salaires féminins très bas
  • défendre et maintenir les initiatives Egalité des chances dans les gouvernements nationaux
  • La Commission doit identifier de nouveaux indicateurs en matière de genre. Il faut des données intégrées, incorporées dans les rapports annuels des entreprises et de la Commission.

Interventions suite à la présentation de Madame Corsi

Antonio Marinho e Pinto, ALDE, Portugal: Notre pays voit une forte influence de l’Eglise catholique. Alors convoquons l’Eglise catholique et demandons-leur de s’impliquer dans la réflexion: quoi faire pour les femmes qui ont des emplois très peu rémunérés voire qui ne sont pas embauchées car car elles peuvent tomber enceinte? Le culte de Notre Dame de Fatima est incompréhensible: on vénère une femme et on ne respecte pas les femmes. Que les entreprises privées aient des quotas!

Une députée allemande Intérêt des nouvelles technologies de l’information pour trouver/créer un emploi de la maison. Nous pencher sur les nouvelles opportunités positives qui se présentent.

Maria Arena, député belge, S&D Femme entrepreneur veut dire femme pauvre-entrepreneur. Il faut que la femme ne soit pas seule à se défendre puisqu’elle est la seule dans son entreprise. Il ne faut pas la sortir du giron collectif. Ces créneaux d’auto-entrepreneuriat pourraient les affaiblir davantage. Concernant le Temps partiel: avez vous établi le lien entre pacte de stabilité et pauvreté des femmes? Enfin, pour les pensions et retraites : beaucoup d’états membres favorisent, en matière de fiscalité, les secteurs les plus riches souvent majoritairement masculins, et les salaires les plus hauts, c’est à dire pas les femmes. on note une nette précarisation de la femme au-delà de 65 ans.

Monika Vana, Verts/ Alliance libre Autriche : l’emploi féminin est quasi exclusivement à temps partiel en Autriche.


Maternity leave, paternity leace, parental leave and unpaid car work

Dorota Szelewa, PhD, University of Warsaw, Pologne

sujet intéressant. A réécouter.


Women in political and economic decision-making

Eléonore Lépinard, Professeur, Université de Lausanne, Suisse

Etudions l’instrument du quota, instrument efficace. on distingue les Soft quotas  qui sont des instruments non contraignants par la loi. Par opposition, quand la loi légifère et contraint, on appelle cela des Hard quotas.

56% des états membres appliquent des quotas de genre.

On trouve beaucoup de quotas dans les pays nordiques et l’Autriche. le Hard quota est particulièrement efficace pour la présence en représentation politique. En 10 ans, on constate que de nombreux quotas mis en place par le saut statistique de présence des femmes dans les milieux politiques. Ajoutons que certains quotas contraignent aussi au placement sur les listes électorales; sinon il y aurait de nombreuses candidates et peu d’élues.

Sans sanction, les quotas ne fonctionnent pas.

Le monitoring est aussi critique car on mesure les progrès, les écarts, les problèmes qui persistent et modifier les législations si nécessaire. Cercle vertueux des quotas.

Les Soft Quotas établis de manière volontaire par les partis politiques peuvent engendrer un problème car tous les partis ne l’imposent pas. On peut ainsi causer des déséquilibres plus de femmes de tel parti et non de tel autre.

A qualification égale, les femmes s’auto-évaluent moins compétentes que les hommes. il faut donc être proactif pour aller chercher ces candidatures. Les femmes qui postulent à des responsabilités politiques sont souvent celles qui sont le fruit du système politique en place.

En politique, la mise en place de quotas dans les institutions publiques peut mener à une déségrégation genrée des institutions.Ainsi, la mise en place d’un quota dans les Comité d’Admistration en France a permis de rajeunir les CA et de faire venir des personnes non françaises.

La déségrégation peut combattre des injustices.

Mais les quotas ne résolvent pas tous les problèmes. Il convient de les compléter par:

  • des mesures permettant de changer les cultures dans les instances de décision. en politique, d’autres instruments peuvent être utilisés.
  • revoir les régimes de pensions des femmes qui sont amoindries par le fort turnover des mandats et par leurs difficultés à revenir sur le marché du travail. A cet égard, on peut préconiser le bilan de compétence pour le retour sur le marché car cela peut encourager les candidatures.
  • rapport annuel sur le plan de l’égalité au sein de l’entreprise pour que les quotas s’appliquent à tous les membres du CA
  • recommander aux chasseurs de tête une approche type quota.

Intervention d’une dame belgo-américaine qui ne s’est pas présentée

Madame Lépinard, avez-vous étudié l’effet des quotas sur les effets des minorités ethniques? Réponse de Madame Lépinard: pas d’effet défavorable constaté en tout cas mais on relève parfois un certain cynisme des politiques qui, tant qu’à prendre une femme sur une liste électorale, autant en prendre une appartenant à une minorité.

Les quotas ne vont en tout cas pas diversifier  ni démocratiser les instances de décision qui sont peuplées de l’élite.


Dignity, integrity and the elimination of violence against women

Levent Alta, Milieu, Belgium

57%des femmes tuées en Europe le sont par des membres de leur famille. Les crimes qui conduisent au meurtre sont souvent d’autres forme de crimes: viol, harcèlement sexuel, traffic humain.

La violence endurée est souvent de longue durée et a des conséquences sur le recrutement, le niveau d’intégration sur le marché de l’emploi de la femme. Notons les graves conséquences sur les familles et la société.

Le problème de la violence est un problème considérable à l’échelle internationale et européen.

La violence à l’égard des femmes est inscrite dans la structure culturelle de la masculinité et les inégalités structurelles qui en découlent. La façon dont elles devraient être traitées est à modifier culturellement.

Les statistiques de l’Agence aux Droits Fondamentaux recueillent les plaintes subjectives. SI on compare leurs chiffres aux statistiques officielles de la violence (crimes déclarés à la Police et la Justice), l’écart est considérable. C’est pourquoi les hommes politiques et les décisionnaires ne prennent pas la pleine mesure du problème.

Il convient de :

  • adopter une approche globale qui examine toutes les formes de violences ainsi que tous les groupes affectés, ensemble afin de ne pas étudier seulement l’excision puis le viol… et inclure les femmes émigrées, les femmes handicapées, demandent une approche particulière adaptée sous les angles de l’emploi, de la justice, de la santé…
  • définir des objectifs concrets et précis sur la violence à l’égard des femmes. On manque de données et d’indicateurs pour le moment.

 

 

 

Bio de l'auteur

Réagir à cet article