Droit fondamental à l’IVG en France

Hier, la France a pris une posture de « premier de la classe » dans la bien-pensance mondiale et s’est contredite elle-même : la Constitution dit protéger la vie dès sa conception et la loi votée par l’Assemblée Nationale hier à 143 voix contre 7 a établi le DROIT DE TUER.

Ce 26 novembre restera dans nos mémoires comme un jour de grande tristesse et de morbidité inique.

Cela me donne l’envie de crier à toutes ces femmes qui sont tentées ou poussées à l’avortement:

« Ne les écoutez pas tous ces politiciens, hommes et surtout femmes, qui vous imposent l’avortement comme une bonne solution, au nom de l’égalité homme-femme!

Car vous savez bien, vous, le prix à payer de cet acte infâme pour vous et pour le bébé que vous portez.

Vous le voyez souvent de vos propres yeux après l’expulsion avec l’IVG médicamenteuse! Vous pouvez dire que c’est votre petit que vous avez supprimé et non une chose ou un amas de cellules!

Et vous savez aussi que, si vous aviez eu le soutien de votre mec, de votre entourage, vous n’auriez pas emprunté un chemin dont on vous fait croire qu’il est pavé de roses! »

 Qu’on ne parle plus jamais du droit des femmes ! Il sont foulés au pied par une telle loi car ce sont bien les femmes qui pleurent ou qui enferment la souffrance dans leur cœur au point d’affirmer « Je vais bien merci! ».

Chers lecteurs, n’hésitez pas à regarder et diffuser l’intervention du courageux Député Bompard. Il met un peu de baume au cœur dans ce monde de brutes!

Réagir à cet article